chercherlegarcon

chercherlegarcon

Merci Lörie

Oui, je sais, c'est mal de se moquer, et ca me fait passer, en prime, pour une vilaine jalouse, aigrie et médisante. Je sais...

 

maiiiiiiiiis...

 

là, c'est thérapeutique!

 

 

Je vous l'ai déjà dit, je n'ai pas de télé, j'ai donc levé un sourcil interloqué chaque fois que j'entendais parler de "DALS" autour de moi...et puis, un jour, ma curiosité dévorante n'a pu résister quand, me tenant au courant des informations les plus essentielles de notre société, je suis allée, comme à mon habitude (quand aucun mail, aucune alerte sur meetme, aucune série n'occupe le vide de mon existence) voir les nouvelles importantes et indispensables sur yahoo.

 

" Lörie se lâche". Ah? Voyons voir ca.

 

 

 

 

 

Après visionnage, même après re-visionnage, soyons honnêtes, je dis, sincèrement, merci Lörie.

 

 

Non parce que c'est vrai que ses trente ans, son sourire à toute épreuve (même après s'être fait larguer par Garou), son ventre plat et son déhanché plus que correct, ça énerve. Dans un premier temps, c'est inévitable.

 

 

Mais, quand comme moi, on trouve ca insupportable pour continuer à avancer sans déprimer, ben...on cherche la faille. Et bon, c'est pas très sympa, mais quand même, c'est Lörie, la faille, du coup, on met pas trop de temps à la trouver: la chanson.

Je ne m'étends pas, on va encore dire que je suis mauvaise, et c'est vrai. Surtout que...ca fait maigre, ca, comme butin pour se consoler quand on chante soi- même comme une batterie de cuisine. 

 

 

Alors j'ai regardé. Et j'ai trouvé que Lörie, en fait, c'était une nana super sympa avec ses congénères célibataires, trentenaires, mais pas aussi bien gaulées qu'elles. 

 

 

Parce que d'abord, c'est vrai que si elle se réveille fraiche comme un gardon et chantonnante, là où nous, simples mortelles, nous réveillons la tête en vrac et ronchonnantes, elle nous montre rapidement que finalement, ca arrive à tout le monde d'avoir des culottes d'un goût douteux, et qu'on peut rester dignes, même quand elles pandouillent sur un fessier ramollo. Certes, elle n'est pas compatissante au point d'afficher un arrière- train celluliteux comme nous le subissons toutes, mais elle met un terme au mythe du fesseps en béton, et ca, c'est bon.

 

 

Là où vraiment, Lörie, en fin de compte est une chouette fille, c'est quand elle décide de nous faire dédramatiser. Finies les ruses de sioux pour faire croire à l'espèce masculine que nous sommes des princesses capables d'assimiler une quantité infinie de matières diverses sans jamais devoir les évacuer, Lörie l'a fait: popo en vidéo!

 

 

Mais Lörie est bonne. Lörie est paix et lumière. Lörie nous donne. Lörie n'est pas si fière. Lörie est en fait, une nana comme nous.

Elle abuse du Nutella (sans s'être lavé les mains la bougresse, et la gastro elle y pense?!), et galère pour rentrer dans ses fringues; elle essaye toutes les sappes de son armoire en se prenant pour une diva devant le miroir; et pour finir, comme nous, elle tente d'assumer sa féminité en tortillant du cul et en prenant des poses lascives, mais complètement inefficaces et bien plus grotesques que prévu. Lörie ne s'arrête pas là, je vous l'ai dit, Lörie est pleine d'empathie, et utilise sa notoriété pour nous redonner moral et sourire, et pour terminer de nous convaincre qu'elle est une femme comme les autres...Lörie est fauchée, alors en loose d, elle fait de la pub pour un parfum de haute qualité, complètement en phase avec cette féminité épanouie: "Eau jeune".

 

 

Vraiment, merci Lörie. 



14/12/2012
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 61 autres membres