chercherlegarcon

chercherlegarcon

À louer

a louer.jpg


L’appel à candidature n’ayant pas porté ses fruits, l’offre est devenue caduque. Aussi, les locaux mis à disposition restant vacants, ils sont proposés à la location.

 

A louer, coeur, conçu en 1983, régulièrement rénové et mis au goût du jour (chocolat, chocolat-caramel, chocolat-raisin, chocolat-menthe).

 

D’anciens locataires ont causé quelques dommages lors de leur passage, mais après de longs et coûteux travaux, les quatre pièces sont à nouveau en parfait état, et ont même été légèrement agrandies. Si la propriétaire veille à entretenir les lieux et y apporte un soin particulier à grands renforts de pares-terre de fleurs bleues, prenez note que quelques vieilles fissures ont par endroits été colmatées d’un matériau vendu comme difficilement pénétrable, nous préférons vous avertir qu’une certaine porosité peut toutefois être retrouvée. 

 

Quoi qu’il ait pu y avoir parfois quelques dissonances avec la régie locative, sise au n°1 de la place du Général Laré Zhon, la propriétaire tient néanmoins à ce que celle-ci reste décideuse quant à la possible expulsion de locataires non respectueux des lieux. 

 

D’autre part, dans le but d’un meilleur confort de vie et dans l’optique d’un enrichissement par la diversité, sachez que les locaux ont été organisés en occupation mixte. Il existe ainsi différents types de baux, certains, comme le bail familial, animal ou peluchal, rendent leurs signataires quasi-inexpulsables. D’autres en revanche, comme les baux destinés aux gros cons, insensibles ou malveillants, s’ils peuvent parfois être consentis, sont en général de très courte durée et ne peuvent en aucun cas être renouvelés.

 

Les visites se font après étude préalable de dossier, dûment complété. Si le votre était retenu, merci de vous présenter après avoir ôté vos gros sabots dégueulasses. 

 



15/03/2015
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 61 autres membres