chercherlegarcon

chercherlegarcon

Blanc c'est blanc

vaincrelesyndromedelapageblanche.jpg
 J'aurais pu vous le dire dès le début, simplement: en ce moment, je n'y arrive pas. Voilà des semaines, oui, bon, ok, des mois, que je vous délaisse. Enfin, que je vous laisse croire que je vous délaisse. En réalité, non. En réalité, ça fait des mois que ma sale caboche est absorbée par divers évènements perturbants, et que je tente de rédiger des choses qui vous feraient croire qu'il n'en n'est rien, que ma vie est un feuilleton à l'eau de rose. En vérité, plutôt que dans un pot pourri entêtant, fille de l'océan oblige, ma vie se déroule plutôt sur une mer turbulente (meuh non Manman, t'y es pour rien vas). Mais bon, on a tous joué dans les vagues, ça fait un peu peur, ça fait un peu mal quand un rouleau nous plaque au fond à bout de souffle, mais c'est rigolo aussi, entre deux tasses d'eau iodée. 

 

Entre colère, angoisse, fantasmes, petits bonheurs et grands espoirs, j'ai l'impression de m'être endormie sur un matelas gonflable par vent de terre, et de m'être réveillée quelques heures plus tard, désorientée. Ce n'est pas nécessairement négatif, disons que d'ici je vois le rivage sous un autre angle, avec une lumière différente. Je suis aussi plus vulnérable au vent et aux courants, mais si je les prends bien, ils peuvent m'emmener loin, dans la bonne direction, ou pas. C'est étrange, je vois bien d'où je viens, et même si je l'ai subi, quoi que j'en sois responsable, c'est très simple de comprendre comment j'en suis arrivée là. En revanche, quand je me tourne de l'autre côté, l'horizon est plus vaste, plus incertain aussi. 

 

Je vous rassure, je ne suis pas passée du côté obscur de la force. Vous avoir écrit ces quelques lignes devrait même déjà m'avoir remis quelques idées en place. A très vite.



07/12/2014
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 61 autres membres